Le meilleur moment...

#Thich Nhat Hanh#pratique#icietmaintenant



Elle est belle cette photo n'est-ce pas? Elle inspire le calme, la méditation, la paix...et j'en passe!

Souvent lorsque l'on parle de méditation, d'être là ici et maintenant on s'imagine une scène assez exotique. On peut même se fourvoyer et penser que pour méditer, pour être présent à soi-même il faudrait des conditions. Il faudrait que tout soit parfaitement conforme à notre "rêve" de méditation. Peut-être même que cela fait des années que l'on se dit "demain je m'y mettrai!" mais d'abord il me faut une statuette, un tapis, une tenue particulière, un encens, une musique...la liste est longue lorsqu'il s'agit de résister!

" Le meilleur moment pour pratiquer…"


" LE MEILLEUR MOMENT POUR PRATIQUER...EST MAINTENANT." Thich Nhat Hanh

Et oui, tout simplement. Tiens vous êtes assis en train de lire cet article! C'est LE moment!

Prenez simplement conscience de votre position maintenant. N'y changez rien pour le moment. Juste, observez, soyez le témoin. Si vous êtes assis, prenez conscience des points de contact de votre corps avec votre siège, avec le sol. Si vous êtes debout, prenez conscience de votre posture, de vos pieds dans le sol, de l'air dans votre dos… Sentez-vous des zones tendues? crispées? Vos orteils sont-ils recroquevillés? Vos mâchoires sont-elles serrées? Vos fessiers tendus? Vos sourcils froncés?

C'est magique, si je prends conscience de mes mâchoires crispées, je relâche la tension illico si j'en ai envie. Bravo! vous venez de méditer en attendant votre prochain train! Plusieurs fois par jour, refaites cet "exercice". Effet garanti à la fin de la journée!

Apprendre à nous connecter un peu plus à notre corps et un peu moins à internet. Vous l'avez compris, vous n'avez besoin de rien d'autre que de vous et d'aucun moment particulier.


Voilà, vous êtes assis, vous avez le temps de pratiquer quelques instants. Vous vous souvenez? pas besoin de calme, de musique douce new age...juste de vous ici et maintenant. Une façon très simple et très agréable de revenir à soi est de prendre conscience de sa respiration. Prêts?

Respirez librement, sans contrôle, observez juste l'air qui entre par vos narines à l'inspiration et qui ressort à l'expiration. Ressentez l'air qui entre et qui sort naturellement. Selon votre niveau de stress ou de détente votre souffle sera différent. N'essayez pas de le changer. Soyez le témoin bienveillant. Acceptez votre souffle comme il est. Bien entendu vous avez déjà sans doute pensé à mille autres choses différentes: la liste de course, l'appel de votre mère, votre vélo rouge, et parfois même vous vous êtes entendu vous juger " rho je suis nul, même respirer je sais pas faire! De toute façon la méditation c'est pas pour moi! gnagnagna gnagna".



Allez, ne vous en faîtes pas! Ce n'est pas grave. Revenez simplement à l'observation de la sensation du souffle à l'inspire et à l'expire. Lorsque vous inspirez sentez l'air frais, sec qui entre et à l'expire sentez cet air légèrement réchauffé, humide sur vos narines. Déposez une main sur votre ventre et sentez qu'à chaque expire, votre main est comme aspirée par votre ventre et à l'inspire c'est comme si votre ventre repoussait gentiment votre main. Le but n'est pas de contrôler votre respiration mais de l'observer, la ressentir. Observez votre corps, votre mental. Félicitations! Vous venez de méditer.

Retrouvons nous bientôt sur votre espace cours en ligne pour une méditation et un petit exercice qui fera appel à vos observations et vos talents artistiques….


Préparez vos couleurs...

Namasté los amigos



35 vues

Posts récents

Voir tout