Et chapati et chapata...

#yogapclubisinthekitchen#alternativeaupain


Les chapatis, pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont ces " petites crêpes " que l'on mange traditionnellement avec des dals ou curry de légumes en Inde.

C'est une alternative au pain, très simple et rapide à faire le dimanche soir lorsque l'on se rend compte à 18h01 qu'il n'y a plus une seule boulangerie d'ouverte.

Sans levure ni gras, c'est une solution saine pour les personnes qui voudraient réduire leur consommation de pain ou, tout simplement, faire preuve de curiosité culinaire !

Petit plus sympathique : c'est un moyen de faire manger des légumes quelquefois boudés par les jeunes enfants ( épinards, betteraves...). Manger avec ses doigts après avoir pétris avec le cuisinier de la maison son chapati, c'est une joie pour les enfants.

Sur le plan symbolique ou énergétique, faire son chapati en famille c'est plutôt sans robot. En effet, on dit que pétrir la pâte de ses mains c'est unifier les ingrédients et les membres de la famille ( du sang et/ou du coeur ). Certains y mettent un soin tout particulier, comme dans la cuisine ayurvédique: chanter des mantras pendant la préparation, avoir une intention douce chargeront les chapatis de belles énergies. C'est très important, sil l'on veut se rapprocher d'une alimentation sattvique ( cf les derniers articles du blog ), de comprendre que ce que nous mangeons est essentiel mais aussi comment nous le préparons et comment nous le mangeons. Par exemple, vous faîtes vos chapatis en ressassant des souvenirs et émotions douloureux et ensuite vous vous jetez littéralement sur votre assiette pour en avaler 4 d'un coup ? alors même que vous aviez sélectionnés des aliments de qualité et suivie une recette ayurvédique ? Et bien vous vous êtes comporté de façon Tamasique et vous avez dénaturé votre gentil chapati. Et ça marche dans les deux sens hein ! Vous buvez de l'alcool ( qui est tamasique) mais vous le dégustez dans la douceur et la joie, tranquillement et vous vous comportez de façon plus harmonieuse.

En inde, on dit même que si vous êtes invités à manger chez des gens dont vous n'appréciez pas l'énergie, les valeurs, alors il vaut mieux ne pas trop manger et en tout cas préférer la salade ou les aliments non préparés.


LES CHAPATIS DES CHAMPS:

Pour une dizaine de chapatis

250g environ de farine semi complète ou de petit épeautre

1 belle poignée de géant d'épinards frais

1 cuil à café de sel

1cuil à café de curcuma et une de cumin

70 ml d'eau

Prévoir un peu de farine et d'eau supplémentaire de côté...


Mélanger la Farine, le sel, les épices dans un saladier, avec les doigts ( quand je vous dit que les enfants vont aimer ça ...)







Après avoir réduit la poignée d'épinards frais et les 70ml d'eau en smoothie grâce à un mixeur, incorporez le mélange à la farine avec les doigts et pétrissez jusqu'à ce que la pâte de colle plus et soit bien ferme. Comme une pâte à tarte ! Vous pouvez y ajouter des graines de lin comme ici.

Vous recouvrirez le saladier un petit quart d'heure d'un torchon.






















Former des petites boules avec les mains, pas trop grosses ( la taille d'un œuf par exemple)








Aplatir dans le creux de la mains la boule...










Puis étaler avec un rouleau pâtissier pour que les chapatis soient très fins.








Déposer le chapati dans une poêle bien chaude sans matière grasse et attendre que les bords se colorent légèrement et que de petites bulles se forment. Retourner souvent pour ne pas les brûler. Deux minutes sont suffisantes.





















Et voilà une petite suggestion d'adaptation:

On garde le thème des champs avec une salade verte et avocats persillée, un œuf dur ( en forme de poisson c'est plus rigolo pour les enfants ), des épinards, du chutney à la grenade et un chapati.

Et sinon, pour les gourmands: le chapati se mange tout de suite après avoir été cuit, tout chaud; on y ajoute un peu de ghee et c'est délicieux !





Bonne appétit!

53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout